Christophe Sparkle

LE RENARD ET LE LOUP



À la saison des amours, un jeune renard ne trouve aucune femelle. Tout seul et abandonné ne sachant que faire.

Un jour, alors qu’il chasse dans son domaine, il croise une jeune louve.

- Bonjour, dit le renard au loup.

- Bonjour, lui sourit la louve.

Le renard regarde la Louve du bout du museau au bout des pattes.

- Vous… vous êtes belle, lui flatte le renard.

La louve sourit.

- Tu me sembles bien seul, petit renard. Que fais-tu par ici ?

- Je chasse, pour me nourrir ! Clame le renard.

La louve lève la tête et renifle l’air.

- C’est la saison de reproduction, n’as-tu pas de femelle ?

Le petit renard est tout intimidé.

La louve s’avance vers lui.

- Veux-tu que je sois ta femelle ?

Le renard fixe la louve d'un regard étonné.

- Hein ! ?…

- Ne fais pas cette tête-là, lui dit la louve. Je suis sûr que tu seras un bon mâle.

La louve se lèche les babines.

- Heu… tu veux me manger ?

La louve s’assit à côté du renard, et se met à rire.

- Bien sûr que non, si je voulais te manger ce serait déjà fait. Et pourquoi te mangerais-je ? Non, je ne mange pas les renards.

- Mais… tu viens de me proposer un accouplement, tu es un loup, moi un renard. Nous ne sommes pas de la même espèce.

La louve tendit une patte vers le jeune renard.

- Regarde mes pattes, que vois-tu ?

Le renard, intrigué, regarda les pattes de la louve, mais sans rien desceller.

Heu… je vois ne rien de spécial si ce n’est que tu as des pattes… ?

La louve sourit à nouveau

- Regarde bien.

Le renard regarda encore les pattes de la louve. Mais rien de particulier. Il ne savait pas ou elle voulait en venir.

- Je vais t'aider. Qu'est-ce qu’il y a sous mes pattes ?

- Des… des coussinets ?

- Oui.

La louve poursuit. « Nous sommes toi et moi des canidés, des canins. Loup et Renard, donc nous sommes de la même famille. »

- Ah…

- Alors nous pouvons aisément nous reproduire ensemble et porter une niché de petits renards-loups.

Le renard sourit.

- Alors je suis d’accord !

Et ainsi, le jeune renard et la louve se mirent ensemble, pour le meilleure et… pour le pire.



Nouvelle écrite le 16 décembre 2002 par Christophe Sparkle. Révisé le 30 aout 2016

<-- Retour